La répression judiciaire de la Commune de Paris : des pontons à l’amnistie (1871-1880)

Accueil

Les données sensibles (relatives aux infractions, condamnations, détentions et grâces) de ce site ne sont pas librement consultables. Cela implique que, par défaut, le contenu sensible des fiches individuelles et certains menus (grisés) sont inaccessibles. Pour en avoir un aperçu, vous pouvez consulter les fiches individuelles des personnages publics, non censurées. Pour plus d’explications, et savoir si vous pouvez accéder à tout ou partie des données sensibles, veuillez consulter cette page.


Cette base de données rassemble les informations nominatives disponibles sur 41 375 personnes inculpées par la justice militaire et le Tribunal correctionnel de la Seine pour avoir participé à la Commune de Paris, à l’exclusion des mouvements communalistes de province.

Elle s’est efforcée de prendre en compte l’ensemble du processus répressif, de l’arrestation à l’exécution des peines en passant par les séjours sur les pontons, l’élargissement du plus grand nombre par ordonnances de non-lieu, le jugement des accusés devant les 26 conseils de guerre, la déportation en Nouvelle-Calédonie, les détentions en prisons de la métropole et les grâces accordées jusqu’à l’amnistie de 1880.

Élaborée à partir du dépouillement des registres des conseils de guerre, des écrous des dépôts de prévenus de Rochefort et de ceux des différents dépôts de condamnés, des listes de non-lieux des ports et des matricules de la déportation et de la transportation, elle ne peut prétendre à l’exhaustivité en raison des lacunes dans les sources, notamment de la perte du fichier général constitué à l’époque par les militaires. En outre, le suivi des individus dans ces diverses sources révèle parfois l’incertitude de l’information sur leur identité personnelle et sociale.

En dépit de ses limites, cette base de données, comme les précédentes consacrées aux insurgés de juin 1848 et aux poursuivis suite au coup d’État du 2 décembre 1851, peut servir d’instrument de recherche pour des études sur la répression judiciaire comme sur la composition de la population ayant participé à la Commune de Paris.




Pour signaler tout dysfonctionnement, contacter : chevrier.logistique [at] u-bourgogne.fr.
Pour toute question d’ordre scientifique, contacter : Jean-Claude.Farcy [at] wanadoo.fr.

Réalisation de la base de données : Jean-Claude Farcy Programmation web : David Valageas Maintenance : Centre Georges Chevrier-UMR 7366 CNRS uB
Référence électronique : Jean-Claude Farcy, La répression judiciaire de la Commune de Paris : des pontons à l’amnistie (1871-1880),
Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS),
[En ligne], mis en ligne le 26 septembre 2019, URL : https://communards-1871.fr